PROGRAMMATION (Club fermé jusqu’à nouvel ordre, suite aux directives gouvernementales, concernant le coronavirus).

  • 5 Apr

    Raiponce au pays des libertins confinés

    Ô libertins confinés,
    reclus dans votre tour d’ivoire,
    telle Raiponce, aux cheveux d’or.

    La belle-mère jalouse de Blanche-Neige, eut été ravie que le peuple libertin, beau et extraordinaire, cacha sa splendeur au monde, et ne fit point d’ombre à sa vilainie.

    18 jours de confinement,
    à ne point rencontrer, ne point toucher l’autre.
    Plus de baisers ni de transports sexuels,
    seuls l’imaginaire et l’espoir de soirées exaltantes à venir, nourrissent nos émois.

    Peut-on jouir sans sexe,
    est-on libertin sans vie sexuelle ?
    Toutes ces questions, se bousculant dans nos têtes, et nous réunissant dans une monotonie, y cherchant une quête profonde de sens.
    N’est-il point grandiose de se confiner, mondialement, de vivre une seconde naissance, ensemble, et se surprendre à savourer avec plus d’intensité, les plaisirs simples de la vie.
    Redécouvrir le plaisir d’écrire l’attestation de sortie, avec un stylo

    Trop de tout, nous étions blasés.
    A ce jour, nous nous surprenons à désirer, rêver le contact, fantasmer la quête de l’autre.
    Nous éprouvons la résilience, et discernons de la grandeur dans le confinement.
    Où le repli devient acte altruiste et sauveur.

    Nous sommes en survie, en urgence.
    Bientôt, prochainement, nous pourrons revivre, jouir, s’aimer.
    Nous créerons nos propres Années Folles, celles de l’an 20 !